shopping-bag 0
Nbre : 0
Total : 0.00 
Voir Panier Passer Commande

ACTUALITES

WTDGC 2017 : Le bilan de la France

Nouvel évènement dans le paysage du Disc Golf mondial, les Championnats du Monde 2017 de Disc Golf par équipe voyaient la France se présenter pour la première fois dans cette compétition WFDF, en compagnie de neuf autres nations. Si l’objectif premier de la délégation française était d’abord d’assurer un présence tricolore sur cet évènement international, l’esprit compétitif des bleus a vite repris le dessus pour jauger de leur niveau mondial et tenter de progresser dans la hiérarchie.

WTDGC 2017 – Jacques Fougerouse

Le format de jeu proposait une première phase avec confrontation entre toutes les nations : sur neuf trous seulement, avec deux matchs en simple et deux autres en double alternate, en match-play, et avec des compositions d’équipes variables (exemple : Open1 et Master en simple, Femme&Junior et Open2&Open3 en double, ou Open2 et Femme en simple, Open1&Junior et Open3Master en double, etc.).
Avec un bilan de quatre victoires (Estonie, République Tchèque, Croatie, USA), un nul (Grande-Bretagne) et quatre défaites (Finlande, Slovaquie, Canada, Nouvelle-Zélande), la France terminait en septième position cette phase de poule, comptant 34 points au total (2 par victoire, 1 par nul et 0 par défaite).
La suite du format, incroyable mais vraie, voyait alors les trois premiers choisir leur adversaire en quart de finale !

Personne ne se risquant à jouer la France, c’est la Nouvelle-Zélande, inquiète sur le coup, qui a héritée des Bleus. Mais ce quart de finale joué sur dix-huit trous, en tought shot pour les doubles, aura été serré jusqu’au bout, obligeant les Bleus à céder sur le tard leur place dans le dernier carré.
Le dernier match de classement pour la sixième place face à la Grande-Bretagne n’ayant clairement pas eu le succès escompté, c’est en grappillant une place que les Bleus ont terminé la compétition, devançant même les USA.

WTDGC 2017 – Charlotte Breuillard

Le bilan est donc globalement positif, notamment grâce à des victoires ou bons matchs sur des valeurs établies ou montantes (USA, Finlande, Estonie) mais également perfectible sur d’autres oppositions (Slovaquie, Grande-Bretagne).
Sur le plan comptable, la France a joué vingt-deux matchs en simple, pour un bilan de 10 victoires, 4 nuls et 8 défaites. Du côté des vingt-deux matchs en double, le ratio est nettement moins bon avec 6 victoires, 3 nuls et 13 défaites.

A n’en pas douter, il y a fort à parier que la prochaine édition de ces championnats du monde par équipe verront une délégation française enthousiaste et revancharde, avec l’expérience d’avoir déjà vécu cette compétition inédite en Disc Golf.

STATISTIQUES PAR JOUEUR TOTAL
  Joués V N D Points % *
BOUKARABILA Mehdi 10 5 2 3 12 60
LE PLEUX Loïc 10 5 1 4 11 55
BONNEFOUS Pierre 7 3 2 2 8 57
GOUGE Sylvain 11 3 2 6 8 36
FOUGEROUSE Jacques 10 2 0 8 4 20
BREUILLARD Charlotte 10 1 2 7 4 20
ROY Vincent 4 1 1 2 3 38
LARIVIERE Rémi 1 1 0 0 2 100
BOISSONNADE Bruno 2 1 0 1 2 50
ACTIS Anne 1 0 0 1 0 0
* Pourcentage points acquis / points possibles

 

L’avis de Gérard Morin, Capitaine de l’équipe de France :

« L’an passé, et comme à chaque édition des championnats d’Europe, l’équipe de France de Disc Golf portait fièrement les couleurs de la nation dans une compétition exclusivement individuelle, faisant du groupe une délégation plus qu’une équipe. Mais lors de ces Championnats du Monde, le sens du terme Équipe de France a pris tout son sens. A chaque rencontre, tantôt en simple, tantôt en double,  chaque joueur devait rapporter des points, non pas pour son rating ou pour son propre classement, mais pour sa nation et ses coéquipiers.
Le système du match-play et l’obligation de présenter à chaque match six joueurs ont amené beaucoup de stratégie tant pour les joueurs que pour le Capitaine/Sélectionneur. Tête de série n°8 avant le tournoi, la France n’a pu obtenir mieux qu’une septième place mais de l’avis de tous, membres de l’équipe comme des autres nations, les Bleus ont montré beaucoup de caractère et de résistance au point de faire peur aux équipes même les mieux classées.
Il s’agissait d’une équipe hétérogène, des hommes, des femmes, des juniors, des masters, mais tous ensemble unis dans une entente parfaite, sans heurt ni désaccord, tous tournés vers un seul objectif, faire monter la France le plus haut possible dans le classement mondial. Une aventure que n’oubliera pas cette équipe de France dont les membres seront à jamais les premiers à avoir participé à des Worlds Disc Golf par équipe.« 

WTDGC 2017 – Les deux capitaines Simon Feasey et Gérard Morin avant le quart de finale Nouvelle-Zélande / France

Retrouvez ici tous les résultats de l’équipe de France aux WTDGC 2017

1 Réponse

  1. Klem BD

    Le 1/4 de finale contre la Nouvelle Zélande était incroyable à vivre en tant que spectateur. Tous les groupes étaient au coude à coude et les scores basculaient sans cesse du côté de la France ou de la NZ. Le suspens a duré jusqu’au dernier trou, dernier drive voire putt pour la plupart des groupes avec des scénarii impensables du côté de Medhi, des doubles Charlotte & Vincent ou Sylvain & Loïc. Pour faire un parallèle avec l’Ultimate, c’est un peu le même ressenti quand vous êtes sur le bord du terrain en 1/4 d’un championnat international, que ça se joue à l’Universe point et qu’il y a 3-4 turnovers de chaque côté !!

Laisser un commentaire